Le forum du Pathfinder Memory/ Powered by Chauffailles spirit ©

Pour que l'oubli soit le seul ennemi contre qui nous ayons à nous battre. Pour que la reconstitution bien faite reste un bon moyen de rendre hommage aux vétérans...
 
AccueilAccueil  Site InternetSite Internet  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Provence: Enlever un Général Allemand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dogface44

avatar

Nombre de messages : 449
Localisation : 517 !
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
Grade(s):
Unité(s):
Théâtre(s) d'opération(s):

MessageSujet: Provence: Enlever un Général Allemand   Dim 8 Fév - 3:19

Gennaker et dogface44 présentent


Dropzone Provence
Mission: Enlever un Général Allemand






Lt James "Jim" A. Reith

2nd Platoon Leader
Company A - 517th PRCT






Pour l'opération Dragoon, le 2nd Platoon de la Compagnie A,
517th PRCT, commandé par le Lt James "Jim" A Reith,
avait reçu une mission héroique digne d'un film.

Jim Reith: "Nous devions nous introduire dans la ville de Draguignan avant 7h du matin, avant même que les Allemands ne réalisent qu'il subissaient une attaque de parachutistes. Notre mission était de capturer le Général Allemand Ferdinand Neuling, Commandant du LXII Corps l'armée Allemand. Si nous n'arrivions pas à le capturer vivant on avait ordre de le tuer et quitter Draguignan au plus vite.
On avait longuement étudié tous les détails de sa capture. La résistance francaise nous avait fourni des plans et nous avions une maquette de la maison de Neuling. Le Général allemand logeait à la Villa Gladys, une vieux manoir situé dans les hauteurs, juste en dehors de la ville."



Operation Dragoon, 15 août 1944. 4 heures 30 du matin.
Les collines Provençales au sud de Draguignan sont nimbées de brume.


Le Lt James Reith, commandant du 2nd Platoon A/517 atterri dans un fossé plein d'eau.
Il est seul, et la chose le perturbe.
Non qu'il soit effrayé à la perspective de se trouver isolé au coeur du dispositif de défense allemand en Provence.

Mais Reith s'est vu assigner une drôle de mission; à la tête d'une quinzaine d'hommes, il est chargé, ni plus ni moins que d'enlever le Général Ferdinand Neuling, commandant du LXII ème Corps de la Wehrmacht.

Etre isolé est la seconde nature du paratrooper. Mais Reith ignore aussi totalement où il se trouve.
Il s'est laborieusement débarrassé de son harnais et considère l'option de faire mouvement jusqu'à ce que la lumière blafarde de l'aube estival lui permette de s'orienter. Sa boucle est coincée et Jim sent monter l'énervement.

Soudain, il s'immobilise. Des voix. Gutturales. Allemandes...

Reith s'énerve, se libère et cherche son .45 tombé dans le fossé plein d'eau.

Un bruit de pas, des branches que l'on écrase...

Reith pointe son arme dans l'obscurité.

A quelques pas, il discerne une forme.

Un allemand le met en joue avec son MP40 Le lieutenant roule sur le côté au moment où une rafale laboure les graviers à l'emplacement où il se trouvait. Reith lâche plusieurs coups de feu aussi vite que son index peut presser la détente. Une balle de 45 frappe l'allemand à la poitrine et l'envoie s'étaler sur le dos. Reith décampe immédiatement.

Il aperçoit bientôt la lumière clignotante d'un equipment bundle. Un soldat se tient tout près, qui observe les avions, nombreux, dans le ciel. Reith s'approche près de l'homme et contemple lui aussi le va et vient des avions.
Une curieuse odeur de poisson et de fromage le prend aux narines. Pas de doute, l'odeur provient de son "camarade".
Reith s'écarte d'un pas et frise l'infarctus. Son "compagnon" est bel et bien un soldat allemand. Le "Kraut" veut porter la main à sa ceinture mais Reith lui enfonce le canon de son .45 dans les côtes et presse la détente.
L'homme a un grognement et s'écroule.

Lieutenant General Ferdinand Neuling, 60 ans,
Commandant du 60ème Corps d'armée
dans le sud de la France



Reith n'a guère le temps de s'arrêter sur le sort des deux hommes qu'il vient de tuer en quelques minutes.
Sa mission est claire; avec son petit groupe, il est sensé investir la Villa Gladys à Draguignan, profiter de la confusion des parachutages et enlever Neuling à l'heure de son petit déjeuner pris, selon les infos de la Résistance, à 6 heures pile chaque matin.

Reith songe à ce plan étudié de longue date dans les moindres détails quand il tombe enfin sur une présence amie. Il s'agit du "mortarman" Sgt Joseph Blackwell. Celui ci est porteur d'une mauvaise nouvelle:
"Nous sommes au moins à 20 miles de Draguignan..."

Reith reprend sa marche vers la DZ, ramassant des paras perdus jusqu'au petit matin.
En abordant la courbe d'un chemin, la petite troupe est prise sous un feu de mitrailleuse. Reith entreprend de ramper avec trois hommes pour contourner l'obstacle. Arrivé derrière le nid de mitrailleuse, ils le réduise au silence à la grenade.


James Reith dans les Alpes Maritimes, automne 1944


Un peu plus tard, la petite troupe du lieutenant Reith met en fuite les deux sentinelles d'un dépôt de carburant. Là encore, les grenades volent et un énorme champignon incandescent illumine bientôt la zone.
Reith poursuit sa progression. Des formes singulières attirent son attention dans un champs.
Il s'agit des corps de 10 parachutistes Britanniques dont les parachutes n'ont pas eu le temps de s'ouvrir.
Vision choquante pour les US Troopers. Reith atteint finalement une route qu'il décide barrer et d'intercepter tout mouvement allemand. Un, puis, deux, puis trois camions bâchés allemands sont ainsi accueillis à coup d'armes automatiques, leurs occupants tués. Survient alors un autre véhicule qui subit le même sort. Les troopers étonnés découvrent alors qu'ils ont fait feu sur une superbe décapotable, conduite par... un français!!

Neuling sera finalement capturé en même temps que la ville de Draguignan par un groupe mixte de 551st Troopers et de para anglais.... Il finira la guerre au CAMP CLINTON POW CAMP, MISSISSIPPPI d'où il ne ressortira qu'en 1947.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dogface45.skyblog.com
 
Provence: Enlever un Général Allemand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» allemand seconde
» examen de l'allemand (bac)
» Enlever les poils de chat et de chien
» UN CHIEN BOUVIER BERNOIS CROISE BERGER ALLEMAND
» Un peintre Romantique Allemand FRIEDRICH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Pathfinder Memory/ Powered by Chauffailles spirit ©  :: Partie publique :: Histoire :: Retour dans le passé-
Sauter vers: