Le forum du Pathfinder Memory/ Powered by Chauffailles spirit ©

Pour que l'oubli soit le seul ennemi contre qui nous ayons à nous battre. Pour que la reconstitution bien faite reste un bon moyen de rendre hommage aux vétérans...
 
AccueilAccueil  Site InternetSite Internet  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Colonel Louis G. Mendez O-23262 (1915-2001)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NENSJACK
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 1278
Age : 28
Localisation : Le Mans (sarthe)
Date d'inscription : 08/12/2006

Feuille de personnage
Grade(s): private
Unité(s): 551st
Théâtre(s) d'opération(s): provence

MessageSujet: Colonel Louis G. Mendez O-23262 (1915-2001)   Mar 23 Déc - 14:44

Louis G Mendez voit le jour à Trinidad dans le Colorado, le 14 Juilet 1915, fils d'un assureur d'origine mexicaine et d'une mère moitié indienne, moitié américaine. Il grandit dans les moments difficiles de la crise de 1929, et doit aider ses parents après l'école, pour survivre. Adolescent, il veut faire des etudes de médecine, son souhait est de soigner les nombreux Mexicains malades. Il obtient son diplôme de fin d'études secondaires en 1933 et decide de s'engager dans l'armée. Elève brillant, il est admis à la préstigieuse académie militaire de west point. Il dira plus tard que ce fut pour lui, le plus grand honneur qui lui fut offert. Entré comme cadet en 1936, il est diplomé en 1940, il sort l'un des premiers de sa promotion. Le jeune lieutnant Mendez choisit tout d'abord l'infanterie et rejoint le 53rd IR , 7th Division, stationné en Californie.
Un an plus tard, alors que la guerre gronde à l'Est, un nouveau corps est en cours de formation: les troupes aéroportées. Il se porte volontaire. Il pense à l'époque que c'est la seule façon efficace d'entrer au combat, car l'element de surprise est total! Il rejoint l'ecole des troupes aéroportées de Fort Benning en Géorgie avec le grade de Capitaine, Breveté parachutiste, il dira plus tard: « il y a 3 risques principaux lorsqu'on est parachutiste: monter dans un avion, sauter d'un avion, toucher le sol lorsqu'un ennemi y est déjà! »
Mendez se marie avec Katherine Jean Jaeger le 7 Décembre 1941, à la mission de San Carlos de Borremeo à Carmel en Californie, qu'il a rencontrée pendant ses etudes à West Point. Il rejoint ensuite le Camp Blanding en Floride et participe à construction de 508th PIR en 1942, commandé par le Colonel Roy Lindquist. Il reçoit le commandement de 3rd battalion, ainsi que son grade de Major. Durant les derniers jours d'octobre 1942 et les premiers de novembre, plus de 4500 volontaires se présentent, et sont examinés afin que seul 2300 soient sélectionnés. Le premiers entretien avec les chefs de battalion est une surprise pour une grande partie des recrues. Se porter volontaire pour les paras et se voir ensuite poser des questions du genre: « Quel est votre nom ? Pourquoi ce nom? Mickey est il un garçon ou une fille? » ont laissé quelques recrues perplexes. Tel est l'esprit que le Major Mendez souhaite instaurer au sein du 3rd battalion, les hommes doivent etre toujours en alerte, aussi bien physiquement que mentalement. Envers ses hommes, sa devise sera « LOVE AND RESPECT », une obligation réciproque. Mendez est surnomé « le chevalier à la brillante armure ». Le respect ne s'impose pas, il se gagne; exigeant pour ses hommes, l'officier l'est encore plus pour lui meme. Il est cependant intransigeant sur la moralité ainsi que sur les ecarts de langage de ses subordonnés, ce qui n'est pas toujours aisé dans une unité de choc.
Un jour, alors qu'il quitte le camp au volant de son coupé, en compagnie de sa femme, il aperçoit un soldat du régiment, en uniforme, en train de faire de l'auto-stop! Mendez s'arrete, le jeune para change de couleurs, il aimerait etre très loin, Mendez calmement lui annonce: « soldat, tu as comis une faute,,, » Le soldat n'a désormais plus de couleurs! Mais soudain le Major lui ordonne de monter dans la voiture à coté de sa jeune épouse. Tout le monde se tasse et alors que le malheureux pense que le Major va faire demi tour pour le conduire au poste de garde, celui-ci lui demande où il devait aller et fait demi tour pour le déposer, Mendez est inflekible sur la discipline mais reste humain.
Après une longue période d'entrainement qui va durer jusqu'à décembre 1943, le régiment est acheminé à New York en vue de son embarquement pour l'Europe. Le regiment arrive en Irlande, où il reste quelques mois, en attendant son trasnfert en Angleterre à Notthingham. L'entrainement reprend, Mendez possède le meilleur battalion du Régiment.
Au debut du mois de Juin, le 508th PIR attend dans le sud de l' Angleterre l'ordre de départ pour la grande opération militaire de tout les temps: le débarquement en Normandie.

Le Jour J

Le 6 Juin, le Major Mendez saute à la tete de son battalion dans le secteur de picauville. Isolé de son unité, il retrouve rapidement le sgt Allen de la H Co ( armes lourdes de 2nd bat), le caporal Fritter ( son garde du corps) et le pvt Koziel. Le petit groupe mettra 4 jours à retrouver le gros du battalion, laissant derrière lui de nombreux soldats allemands morts. Quelques jours plus tard, le 3rd Bat mené par Mendez libère le village de Prétot.

Hill 95

Le 4 Juillet 1944 le 3rd Bat se trouve isolé au pied de la colline 95 au Nord de la haye du puits. L'artillerie allemande tient fortement ses positions avec des canons de 88. Au PC de Mendez, le lieutenant Brannen reçoit un message radio du général Gavin, qui demande à parler à Mendez: « Je veux que vous preniez cette colline! » Le terrain est découvert la pente forte et à son sommet, les allemands disposent de mitrailleuses et de mortiers, et pour finir, du soutien de leur artillerie de 88.
Mendez conteste l'ordre : « Mon général, je vous demande de me rejoindre sur la position, et de me confirmer cet ordre sur place! » La reponse de Gavin ne tarde pas: « Major Mendez, etes-vous West pointer? Etes vous un officier? Vous obeissez à cet ordre! »
Pour la premiere fois de sa vie, Mendez jure violemment au moment de raccrocher le combiné de téléphone et claque sa carabine sur la table, Le 3rd battalion donne l'assaut. Beaucoup de soldats sont fauchés dès les premières minutes. A mi-pente, l'unité est clouée au sol, Mendez est lui-meme bloqué. A ses cotés, le soldat Fred Glastone est blessé, Mendez prie avec lui en attendant son évacuation.
Le lieutenant Paul Lemon vient d'etre tué, Mendez le hisse sur son dos et dévale la pente sous les tirs ennemis. De nouveau, Mendez rejoint ses hommes cloués au sol, se lève et simplement crie « let's go » La colline est prise mais a un prix très élevé. Pour son action sur la colline 95, le Major Mendez recevra après la guerre de Distinguished Service cross des mains du Gal Bradley.

Après la normandie

Le Lieutnant colonel Mendez participe ensuite à la campagne de Hollande et saute avec son battalion lors de l'opération Market Garden en Septembre 1944. Il sera engagé avec son regiment lors de la bataille des Ardennes où sa tete sera mise à prix par le commandement allemand. Cela lui vaudra quelques escarmouches où lui et sopn fidele garde du corps, Richard Fritter, ne devront leurs survie que grace à leurs experience au combat. Mendez sera particulierement proche de ses hommes pendant ces longues journées d'hiver où les températures descendent largement en dessous de zéro. Il n'hesite pas à marcher seul dans la neige jusqu'aux avant-postes, pour apporter quelques vivres aux nouvelles recrues ou pour reapprovisionner en munitions les nids de mitrailleuses avancés. Le Lt Col Mendez n'est pas un officier ordinaire, il sera l'officier le plus populaire du regiment mais aussi le plus admiré par ses collègues.
En 1946, il retourne aux Etats-Unis après avoir reçu le commandement du 508th PIR en Allemagne à la suite du colonel Lindquist. Quelques années plus tard, il sera nommé attaché militaire à l'ambassade des USA à Madrid car il parle Espagnol, mais aussi pour ses grande qualité diplomate. En 1960, il prend le commandement de 4th Cavalry de la 1st Cavalry Division stationné sur la DMZ en Corée. Il sera ensuite nommé au pentagone, au bureau d'histoire militaire. Mendez terminera sa carrière en 1970 comme directeur du bureau des ressources et des relations internationales des forces armées à Washington DC. Le Colonel Louis Mendez a eu 12 enfants ( 6 garçons 6 filles)

_________________


nensjack@airborne-command.com
Revenir en haut Aller en bas
http://USmedic.skyblog.com
ELIE

avatar

Nombre de messages : 70
Age : 28
Localisation : couffe(loire atlantique)
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Colonel Louis G. Mendez O-23262 (1915-2001)   Mar 23 Déc - 17:11

en parlant du colonel mendez le livre sur le 508 TH regiment de la 82 ND aiborne ou plus connu sous le nom de reds devils parle pas mal de ce grand monsieur et nous regale de pas mal de photos la tu lu us medics
amicalement kieffer 44
Revenir en haut Aller en bas
NENSJACK
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 1278
Age : 28
Localisation : Le Mans (sarthe)
Date d'inscription : 08/12/2006

Feuille de personnage
Grade(s): private
Unité(s): 551st
Théâtre(s) d'opération(s): provence

MessageSujet: Re: Colonel Louis G. Mendez O-23262 (1915-2001)   Mar 23 Déc - 17:19

non je ne l'est pas mais j'ai un dossier sur lui et le 508th dans un magazine;)

_________________


nensjack@airborne-command.com
Revenir en haut Aller en bas
http://USmedic.skyblog.com
victor

avatar

Nombre de messages : 178
Age : 27
Localisation : dunkerque nord
Date d'inscription : 08/06/2007

Feuille de personnage
Grade(s): private
Unité(s): 508 PIR
Théâtre(s) d'opération(s): normandie

MessageSujet: Re: Colonel Louis G. Mendez O-23262 (1915-2001)   Mar 23 Déc - 20:25

moi j'ai ce livre qui parle de lui ainssi que 2 autres officiers du 508 PIR
(George McGrath et Williams)

il est pas mal Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Colonel Louis G. Mendez O-23262 (1915-2001)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Colonel Louis G. Mendez O-23262 (1915-2001)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BAUGÉ (Louis) - Colonel - Orléans LOIRET
» BOUGAULT - Colonel-major du 9è Voltigeurs GARDE IMPÉRIALE
» DESAIX (Louis-Jean) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Aide de camp -
» MORLAND François-Louis de * Colonel de chasseurs à cheval .
» CORNEBISE Louis-Jean-Baptiste - COLONEL du 16e Léger -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Pathfinder Memory/ Powered by Chauffailles spirit ©  :: Partie publique :: Histoire :: Retour dans le passé-
Sauter vers: